Page D'accueil

Forum | Quiz | Liens
Auteur : FrozenstormDernière modif le : 22/09/2006
Musique > Groupes / Chanteurs > Fiche Goldfrapp

Ban

L'avant Goldfrapp:

Avant de former le duo/groupe Goldfrapp, Will Gregory et Alison Goldfrapp étaient déjà des musiciens à part entière.
En effet Alison Goldfrapp dans les années 90, a eu l'occasion de collaborer avec de nombreux artistes divers et variés comme Tricky (le merveilleux et langoureux Pumpkin), Orbital (à qui l'on doit le fabuleux Ray Of Light de Madonna), Juryman, Add N To X... entre autres.

Quand à Will Gregory, il a travaillé lui aussi avec de nombreux artistes comme Peter Gabriel, Portishead ou Tears For Fears pour ne citer qu'eux.
En plus de sa collaboration avec ces artistes, il travailla aussi sur les arrangements de diverses séries et documentaires, comme Supernatural par exemple.

La rencontre de ces musiciens de talents se fit grâce à une amie commune, laquelle présenta à Will une version démo de Human (chanson disponible sur Felt Mountain) qu'avait faite Alison.
On peut dire que ce fut en quelque sorte un coup de foudre musical !

Sources:

http://membres.lycos.fr/ferdinandfeys/Goldfrapp-discographyUK-other.htm

Felt Mountain :

Felt Mountain: Remarquez le monstre chimérique au centre de l'image ! Felt Mountain: Cette montagne existe vraiment.

_____________________________________________________________

Tracklist:

1 - Lovely Head (single)
2 - Paper Bag
3 - Pilots (single)
4 - Human (single)
5 - Deer Stop
6 - Felt Mountain
7 - Oompa Radar
8 - Utopia (single)
9 - Horse Tears

Videographie de la période:

Lovely Head, Pilots, Human, Utopia

_____________________________________________________________

La première chose que Will et Alison firent est la chanson Lovely Head, ou leurs expérimentations sur la voix d'Alison leur provoquèrent un fou rire.
La conception de cet album se fit en campagne, coupés du monde.
La particularité de celui-ci est qu'il mélange ingénieusement des sonorités électroniques et des instruments plus classiques tels que les violons, les pianos et d'autres.
Ce mélange particulier engendre une certaine atmosphère cinématographique, où une joyeuse mélancolie se dégage.

Lovely Head:

Lovely Head: Assez perturbant, en effet ^^.

Parfaite chanson d'introduction, les premiers sifflements d'Alison nous amènent quelque part dans des près, dans un endroit euphorique, ces sifflements sont ensuite accompagnés de clavecins, et laissent place ensuite à la voix d'Alison, très sensuelle.
S'ensuit un premier cri strident qui nous interpellera, car assez surprenant au premières écoutes.
Cette chanson se finit langoureusement sur un "your lovely head" évocateur entouré de clavecin avec un tempo général ralenti.

Paper Bag:

Chanson ternaire (comme une valse par exemple), elle débute sur une envolée de cordes et est rapidement suivie de violons pizzicati ainsi que de la voix toujours aussi profonde d'Alison.
Chanson parfaite à écouter chez soi au chaud. Effectivement, de nombreux effets de souffles sont présents dans la chanson, nous évoquant la brume et le froid.

Human:

La troublante pochette de Human, très esthétique.

Elle commence par des violons mystérieux évoquant d'anciens films d'épouvantes, Alison intervient sur des basses profondes avant de chanter sur un refrain plus entrainant. Cette chanson est composée de beaucoup de sonorités latines qui rappèleront des styles musicaux tel que le tango.

Pilots:

Pilots: On a star !

Cette chanson est un slow langoureux sur laquelle Alison passe des effets vocaux electronisants, à une voix plus grave remplie de grace, à la voix lyrique en fin de chanson sur des rythmes calmes et une ambiance sonore envoutante.
A noter que le remix "On A Star" rajoute de petits effets sonores qui nous feront planer dans l'espace (d'où le clip !).

Deer Stop:

Première chanson triste (du moins plus mélancolique que le reste de l'album).
Plutôt sobre, elle n'utilise que du piano, des violons et la voix d'Alison triturée.
Je vous conseil d'écouter les versions lives (dont une disponible sur le single de Twist) de cette chanson qui grâce à la non trafication de la voix d'Alison renforce l'aspect émotionel de la chanson.

Felt Mountain:

Un seul mot: trippante !!!
On s'imagine dans les montagnes, en train de randonner dans de magnifiques forêts peuplées de petits oiseaux et de cerfs.
Bref, un sentiment de bien-être qu'Alison accentue avec ses "la, la, la" et ses sifflements.

Oompa Radar:

Alison et Will rentrent de montagne et vont dans une horlogerie bavaroise où sonnent les trompettes. Alison comme dans la chanson précédente chantonne quelques "la, la, la" de temps en temps.

Utopia:

Utopia: La pochette reflète bien la candeur du titre. Utopia: Second single de la même chanson rajoutant de nombreux remix.

Alison d'une voix candide fredonne des "fascist baby, utopia" sur des frappes de harpes, des intonations lyriques et des effets électroniques. En effet, sur cette chanson Goldfrapp dénonce le clonage qu'ils considèrent comme une sorte de fascisme (d'où la fin du clip où on voit plein d'Alison sur un fond blanc).

Horse Tears:

L'album se termine avec une chanson riche en émotion, une chanson comme Deer Stop, assez triste et sobre (piano, violon, voix d'Alison). On remarque à la fin de la chanson des sonorités aigues nous faisant penser à un cheval qui pleure.

Avis:

Cet album est tout simplement parfait !
Alliance de joyeuse réverie et de douce mélancolie, il n'a pour seul défaut que de ne proposer que neuf chansons. Cependant 4 chansons supplémentaires ont été réalisées dont une est disponible sur l'édition limitée de l'album Felt Mountain, U.K. Girls, reprenant le refrain de Physical de Olivia Newton John. Malheureusement, les 3 autres chansons (Fondue Knights, Sartorius, Little Death) ne sont sorties sur aucun support CD, bien que Sartorius et Little Death soient disponibles sur le DVD Wonderful Electric (DVD concert regroupant les lives Felt Mountain et Black Cherry).
Helas, Fondue Knight n'est sortit sur aucun support.

Ces 3 chansons sont en écoute sur le site Goldfrapp.free.fr dans la section Listen.

Black Cherry

Black Cherry album: Pochette très représentative du contenu radicalement changeant. Black Cherry album: Remarquez la jambe griffée et l'assortiment chausettes rayées/talons hauts rouges.

_____________________________________________________________

Tracklist:

1 - Crystalline Green
2 - Train (single)
3 - Black Cherry (single)
4 - Tiptoe
5 - Deep Honey
6 - Hairy Tress
7 - Twist (single)
8 - Strict Machine (single)
9 - Forever
10 - Slippage

Videographie de la période:

Train, Black Cherry, Tiptoe, Twist, Strict Machine

_________________________________________________________

Cet album, à l'inverse de Felt Mountain qui a été réalisé dans un milieu campagnard, a été produit dans un studio plutot sobre, où Alison et Will s'amusaient à faire saturer des synthés !
Avec Black Cherry, le groupe rompt en partie avec la mélancolie à tendance filmique de leur merveilleux précédent album, même si quelques chansons à caractère Felt Mountainienne subsistent (qui a dit Forever ?).
Alison et Will quittent la montagne enneigée pour s'inviter sur une piste de dance salace, transpirant la perversion et le vice !

Crystalline Green:

Première chanson de l'album, premier choc pour les fans de Felt Mountain, en effet cette chanson annonce la couleur.
Alison minaude sur des effets electros et des basses biens lourdes, et on se laisse facilement embarquer.
La chanson se termine sur une sorte de chorale intergalactique, où les clips de Daft Punk période "One More Time" auraient été très appropriés !

Train:

Train: Très sexuel ^^'

Une des plus entêtantes et des plus efficaces chansons de l'album. En effet, les buzz buzz interviennent durant toute la durée de celle-ci et sont composés uniquement de 2 notes (3 à la fin) !
Cette chanson aux paroles très abstraites parle de Los Angeles et ses pratiques (chirurgies esthétiques... "Plastic brain scar, I want laser"), de la drogue ("can't stop oh off the train"-} train=train en français-} rail-} cocaïne... =} on ne peut pas arreter de se droguer !).
Le clip accentue la connotation sexuelle de la chanson, en particulier grâce aux "animaux" présents dans le clip. Alison étant la reine de la jungle avec sa chevelure hirsute.

Black Cherry:

Black Cherry single: All my word in one grain of sand, and you own it...

Une des plus émouvantes de l'album, la chanson éponyme est un slow électronique ou Alison parle de "trucs personnels" comme elle dit.
L'aspect vécu des paroles rend la chanson sûrement plus touchante !

Tiptoe:

C'est la chanson qui fait glisser Goldfrapp entre l'univers féerique de Felt Mountain et celui, typiquement électrique, de Black Cherry.
En effet, la chanson débute sur des sonorités électriquement stridentes, vite rejointes par la voix d'Alison très grave et sexy.
Cependant, le refrain de la chanson est chanté d'une manière très candide (comme dans Utopia par exemple) avec de nombreux violons, ce qui évoquera des moments Felt Mountainniens.
On peut d'ailleurs voir dans le clip (disponible sur Goldfrapp.free.fr) au moment de ces "Tears start, over", Alison rêvassant, allongée sur une lumière blanche vêtue de manière Black Cherry, relatant problablement la féerie de Felt Mountain.

Deep Honey:

Alison a fini par s'endormir, elle rêve à présent de la douce mélancolie de Felt Mountain. En effet, cette chanson composée de synthétiseurs répétitifs, de clavecins et de basses profondes évoque ce sentiment de tristesse que l'on trouve sur Felt Mountain. Elle se termine sur des paroles à peine audibles chuchotées par Alison.

Hairy Trees:

Alison dort toujours, elle rêve de l'amour, de la beauté, du bonheur.
Elle quitte la mélancolie de Deep Honey pour atteindre les cimes du merveilleux "arbre chevelu".
Elle nous invite d'ailleurs à toucher son jardin secret ("touch my garden").
Telle est cette chanson aérienne composée d'effets électroniques aquatiques, de flûtes de pan, et de choeurs célestes.

Twist:

Twist: Regardez en haut à droite.

Alison se réveille et de manière très brutale...
La voilà embarquée sur un grand huit, un grand huit salace, bourré de clichés sexuels divers (grecs, geisha, sado-maso, cow-boys...).
En effet, le clip représente très bien la chanson.
D'où un parallélisme interessant que l'on peut faire sur les cris d'Alison, que l'on peut interpréter soit comme un vertige à cause de la rapidité de l'attraction, soit comme un cris d'une toute autre nature...

Strict Machine:

Strict machine: Oh, le petit lapin tout mignon ! ^^' Strict Machine 2004: Comme pour Utopia, une nouvelle version du single avec de nouveaux remix.

Alison finit par sortir de cette attraction sexuelle et se permet même de faire un hommage à Donna Summer (clip très 70's) !
La chanson est électriquement entêtante, Alison minaude et minaude et minaude, tel une sirène disco qui voudrait nous entraîner dans sa "Strict Machine", avec ses paroles tendancieuses !

Forever:

Alison est fatiguée, elle arrête de se déchaîner.
Cette chanson aérienne évoque le calme, la tranquilité, la sérénité.
Tout le contraire de ce qui va suivre...

Slippage:

Sûrement une des chansons les plus expérimentale de l'album.
Une chanson que l'on pourrait retrouver dans un film d'horreur, puisque très obscure. Seulement la chanson du début à la fin est composé des gémissements d'Alison... ce qui donne un mélange érotico-épouvante !

Avis:

Un album tout aussi bon que le premier, seulement le changement de style a sûrement du désorienter les fans de la première heure qui attendaient vraisemblablement quelque chose dans la même veine que Felt Mountain. Mais une fois qu'on est atteint par le poison de la cerise noire, on ne peut plus s'en passer !
L'album est encore un peu court, mais ce problème est largement compensé par les 4 faces B sorties en single (Big Black Cloud Little White Lie (chanson ayant un lien avec Tiptoe), Gone To Earth, White Soft Rope (ces deux sonnent très Felt Mountain, la ligne de corde sur White Soft Rope provient de Sartorius) et Yes Sir (perversion d'un tube disco de Baccara)).

Wonderful Electric:

Wonderful Electric Live !

_____________________________________________________________

Tracklist:

DVD Felt Mountain:

1 - Paper Bag
2 - Human
3 - Deer stop
4 - Lovely Head
5 - Pilots
6 - Little Death
7 - Felt Mountain
8 - Utopia
9 - U.K. Girls
10 - Sartorius
11 - Horse Tears

DVD Black Cherry:

1 - Deep Honey
2 - Human
3 - Lovely Head
4 - Crystalline Green
5 - Train
6 - Utopia
7 - Tiptoe
8 - Deer stop
9 - Twist
10 - Strict Machine
11 - Pilots
12 - Slippage
13 - Yes sir
14 - Black cherry

_____________________________________________________________

Ce double DVD concert regroupe une performance de la période Black Cherry et une performance de la période Felt Mountain (avec en bonus, un documentaire par période.)

Durant la performance Felt Mountain, Alison et Will sont présents sur scène avec un mini orchestre dans une salle assez sombre.
Les chansons ne sont pas particulièrement arrangées (à part quelques exception comme Human où la fin est sensationnelle), cependant Alison assure magistralement vocalement. Will, lui, bidouille sur un genre de machine pour faire des effets musicaux.
Cette prestation est aussi l'occasion d'écouter les faces B de U.K. Girls, Sartorius et Little Death (pas de Fondue Knights Crying or Very sad ).
De forts moments d'émotion sont aussi présents durant cette performance, en particulier sur Deer Stop, Horse Tears et Pilots (ressenti personnel).

La performance Black Cherry est l'occasion de mélanger les chansons des deux albums. Ce qui donnera en fin de compte un rendu tout a fait cohérent, les chansons des deux albums s'enchaînant très bien.
L'action se déroule cette fois ci en plein air, le soir et le mini orchestre est réduit à un violoniste, un bassiste, un batteur et à une choriste/clavériste.
Will est absent de la scène. Les chansons du précédent album n'ont pas subit d'énormes modifications, cependant certaines chansons de Black Cherry ont eu un soin particulier (Twist, Slippage).

Les deux documentaires racontent diverses choses en rapport avec l'album en question.

Supernature

(once upon a time, science opened up the door...)

Supernature: En référence à Supernature de Cerrone. Supernature: La caligraphie utilisée est très interessante !

_____________________________________________________________

Tracklist:

1 - Ooh La La (single)
2 - Lovely 2 C U
3 - Ride A White Horse (single)
4 - You Never Know
5 - Let It Take You
6 - Fly Me Away (single)
7 - Slide In
8 - Koko
9 - Satin Chic
10 - Time Out From The World
11 - Number One (single)

Videographie de la période:

Ooh La La, Number One, Ride A White Horse

_____________________________________________________________

Supernature est le plus poppy des trois albums, il est beaucoup moins chargé en textures que l'était Black Cherry et beaucoup plus joyeux qu'un Felt Mountain. On peut dire en quelque sorte qu'il est une synthèse des deux précédents, mais avec une énergie bien propre et un coté kitsh non déplaisant (Koko, Ride A White Horse) !
Des titres comme Ooh La La rappelont des titres glam rock des années 70, Ride A White Horse lui fera penser à certains tube discos.
On pourra aussi remarquer une influence très notable de Kate Bush sur certains titres comme Slide In ou You Never Know.
Bref, cet album est une bouffé d'air rétro !

Ooh La La:

Ooh la la lala !

1er single de l'album, ce premier titre est tout ce qu'il y a de plus accrocheur. Il reprend la rythmique et la ligne de basse de plusieurs classiques du rock, le tout électronisé et mené par la voix fascinante d'Alison.

Lovely 2 C U:

Chanson un peu naive par ses paroles enfantines, certaines sonorités rugueuses rappèlent Train.

Ride A White Horse:

Ride A White Horse: Totalement disco !

Alison boude et chantonne des plaintes sur une musique disco rappelant Supernature de Cerrone et I Feel Love de Donna Summer.
Le clip est un mélange de kitsh et de crasse, en effet on peut voir Alison vêtue de manière typiquement 70's, sous fond de vielle boule à facette en aluminium destroy, de reste de pizza mêlé à des cigarettes...

You Never Know:

La chanson qui représente le plus l'influence de Kate Bush sur Goldfrapp, influence que l'on ressent sur les nombreuses envolées lyriques et sur le rythme saccadé de la chanson. Cette chanson représente bien aussi ce que l'on pourrait appeler le Space Opera (instrumentation electro + un certain lyrisme)

Let It Take You:

Une des chansons Felt Mountainienne de l'album, elle démarre sur un accord de piano, suivie d'une sonorité régulière rappelant les pulsations d'un coeur dans un hôpital. On peut remarquer sur cette chanson un contraste entre les paroles/la mélodie et le tumulte provoqué par l'instrumental.
J'ai toujours vu la chanson sous cette angle, une personne entre l'état de la mort et de la vie qu'on tenterait de ranimer, mais qui refuse et se laisse envouter par la voix d'un ange.

Fly Me Away:

Fly Me Away: Mignonne la Pierrot ! ^^

Une des chansons les plus légère (au sens propre) de l'album, très accrocheuse avec une mélodie très simple à retenir.

Slide In:

Alison a fini par s'envoler dans un tube transparent où elle glisse à présent à travers un liquide bizzare, où se balladent de petites bestioles poussant des cris étranges autour.

Koko:

Chanson très kitsh, avec ces vieux synthés et la voix hyper aigue d'Alison.

Satin Chic:

Avec ces pianos accordés approximativement, Alison s'invite dans un saloon de l'espace où les cow boys se tirent dessus à coup de rayon laser et où les danseuses de french cancan sont vêtues de cuir.

Time Out Form The World:

Pourrait figurer sur la B.O. d'un James Bond, très aérienne et vaporeuse (autant la voix que l'instrumentation), c'est une des rares fois que l'on peut entendre de la guitare accoustique dans un morceau de Goldfrapp, ce qui est très plaisant.

Number One:

Number One: Strike a pose !

Avec ces synthés très Depeche Mode, son refrain accrocheur et cet air militaire, Number One est une chanson pop très 80's et très accrocheuse.
Le clip met en scène des chiens faisant de la chirurgie esthétique pour devenir des êtres humains.

Avis:

Album tout aussi bon que les 2 premiers bien que plus simple dans le fond. Il n'empêche que cet album est une perle pop dont l'attraction se fait dès les premières écoutes et dont on ne peut très vite plus se passer !
3 faces B ont été conçues, All Night Operator, Beautiful et Boys Will Be Boys (reprise).